Bye bye Wordpress !

Et voilà, j’ai encore déménagé … de fournisseur de blog :o)

Des changements se profilent chez WordPress qui ne me conviennent pas, alors je fais le papillon, je vais voir ailleurs.

Je vous propose donc de me suivre sur Wix où j’ai ouvert un nouveau site/blog.

Cette fois, pas possible d’emporter avec moi les articles déjà parus ici, mais peu importe, l’essentiel est que je puisse présenter mon travail dans de bonnes conditions et communiquer avec vous de même.

Aller, on se retrouve sur Wix en cliquant sur l’escargot ?!

escargot

A la manière de …

C’est une technique que j’ai apprise aux enfants lors des ateliers de Festiv’Arts l’année dernière.

Elle s’inspire de la technique du glacis à la peinture à l’huile utilisée par les peintres du XVème siècle qui consiste à peindre par couches très transparentes en appliquant d’abord les jaunes, ensuite les rouges et puis les bleus.

Je ne m’en sers pas à chaque fois ; l’assortiment de couleurs est tellement étendu avec les Polychromos que ce n’est pas nécessaire. C’est une technique qui était utilisée aux débuts de la peinture à l’huile parce que les pigments étaient rares et pas toujours très fiables pour ce qui est de leur tenue et de leur longévité.

En tout cas, chaque fois que je travaille ainsi, je me régale de voir « apparaître » mon sujet petit à petit sur la feuille, et surtout, de le voir s’éclairer, s’aviver … les couleurs sont plus chaleureuses, plus vibrantes.

SG1L6116 copieSG1L6117SG1L6119

Je triche un peu bien sûr, puisque je n’ai pas les contraintes de la peinture à l’huile, en rajoutant du jaune, ou du rouge, ou du bleu … quand ça m’arrange.

Et même si j’utilise le blanc (nécessaire au crayon sur papier coloré, on va du  plus clair au plus foncé), l’ocre jaune, le rose, le rouge, le bleu ciel et le bleu turquoise (seulement les crayons à gauche sur mon bureau) … je ne me sers pas des autres couleurs, pas de bruns, ni verts, oranges etc.

Ah oui, je travaille ici sur un papier de couleur … disons lychen je crois bien.

A bientôt … où nous verrons comment aura évolué ce dessin …

Et voilà …

… Mademoiselle A. est dans son cadre (aaaah, les sous-verre et les reflets … des fenêtres sur l’imaginaire …) …

SG1L6114

et j’ai croqué les prochains dessins …

SG1L6086SG1L6087

Je peux reprendre le travail sur Caerulea

SG1L6088

… hi oui, depuis quelque temps je leur donne des noms latins … alors que je ne l’ai jamais appris (sauf une anecdotique initiation au collège) …

La raison vient de mon goût pour la peinture du XVème siècle (dont mes préférés sont Van Eyck et Botticelli, mais pas qu’eux :o) où le latin prédominait … mais je n’en suis pas encore à mettre le titre et ma signature en latin directement sur le dessin comme à l’époque …

 

 

En cours

un nouveau dessin depuis plusieurs semaines, très patient puisque je l’abandonne souvent … pour de nombreuses occupations à l’extérieur … alors qu’il ne manque plus que quelques branches …

SG1L6011

 

SG1L6008

 

SG1L6009

 

SG1L6010